L'avortement ou IVG ( Interruption Volontaire de Grossesse) permet aux femmes enceintes que la grossesse place dans une situation de détresse de demander à un médecin l'interruption de cette grossesse.

L'IVG est une décision sérieuse qui doit être prise en toute conscience et la femme concernée doit être seul juge pour effectuer cet acte, elle ne doit pas subir de pression d'autrui.

Voici les démarches pour réaliser une IVG:

Il est d'abord indispensable de vérifier si la grossesse est réelle, pour cela la seule chose à faire est un test de grossesse.

Il existe 3 manières de faire un test de grossesse:

  • Test urinaire : En vente libre en pharmacie, non remboursé, 15 à 23 €. Très bonne fiabilité. En cas de doute ne pas hésiter à renouveler le test.
  • Test sanguin : Se pratique dans un laboratoire d'analyse médicale par prise de sang. Nécessite une prescription d'un médecin. Remboursé, 16 € environ. Fiabilité quasi constante dès le 10e jour après le rapport supposé fécondant.
  • Dans un centre de planning familial ces tests pourront être faits immédiatement et gratuitement.

Si le test se révèle positif, il faut prendre contact le plus vite possible avec une structure pratiquant l'IVG.

Vous pouvez aussi vous rendre chez votre médecin traitant ou dans un centre de planning familial qui sauront vous conseiller.

Il existe deux méthodes pour pratiquer une IVG, elles sont autant efficaces l'une que l'autre.
La méthode à pratiquer sera établie par le médecin pratiquant l'IVG en fonction de votre cas.
 

  • La méthode médicamenteuse : C'est la prise de médicaments ( Myfégyne, cytotec), sous contrôle médical pour provoquer l'avortement, il n'y a pas de geste chirurgical, pas d'anesthésie.
    Cette méthode est applicable jusqu'à 7 semaines d'absence de règles soit un peu moins de 1mois1/2 de grossesse et elle nécessite une hospitalisation 3 heures.
  • La méthode chirurgicale : Elle consiste à vider le contenu de l'utérus par aspiration sous anesthésie. Elle est réalisée sous anesthésie locale ou générale et nécessite jusqu'à 12 heures d'hospitalisation.

Après l'opération, un contrôle est obligatoire dans un délai de 10 jours à 1 mois.
Il permet de vérifier que l'intervention s'est bien passée et qu'il n'y a plus de grossesse.

Il faut savoir qu'en France, l'interruption de la grossesse peut-être pratiquée jusqu'à la fin de la 12e semaine de grossesse (14 semaines d'absence de règles, soit 2 mois1/2 de grossesse. )
Une semaine de réflexion est obligatoire entre la première demande et la réalisation de l'IVG.
Il faut en tenir compte dans vos calculs!

De plus, pour les mineures une autorisation du responsable légal (parent, tuteur) est requise, ou bien il faut être accompagnée dans cette démarche par une personne majeure choisie par la mineure.