On ne l'attendais plus, l'adaptation cinématographique de Bilbo le Hobbit, longtemps supervisée par Peter Jackson qui, souhaitant changer un peu d'air, avez conféré la réalisation à Guillermo Del Toro avant la défection de ce dernier, las d'attendre face aux conflits qui opposaient les deux maisons de productions qui finançaient le film. C'est finalement l'irréductible réalisateur néo-zelandais dont la renommée flambe depuis son adaptation grandiose du Seigneur des Anneaux qui assumera son sacerdoce et s'attellera à la tâche. Après son adaptation du roman d'Alice Sebold Lovely Bones et son travail avec Spielberg pour leur adaptation des Aventures de Tintin, Peter Jackson replongera une ultime fois dans l'univers de J.R.R Tolkien pour l'adaptation de Bilbo le Hobbit.

Le livre désormais classique raconte à la manière d'un conte singulier les aventures de Bilbo, le grand père de Frodon, un Hobbit peu aventureux qui se prend dans les moments les plus critiques de son voyage à regretter rêveur sa campagne paisible…Le choix quant à l'acteur qui incarnera Bilbo ont défrayé la presse : d'houleuses spéculations et rumeurs se sont amoncelées jusqu'à ce que le nom de Martin Freeman devienne officiel. En outre on retrouvera les joyeux trublions du Seigneur des Anneaux Jackson : Orlando Bloom dans le rôle de Légolas, Hugo Weaving dans celui d'Elrond, Elijah Wood dans celui de Frodon, Ian McKellen dans celui de Gandalf, Andy Serkis reprêtera sa performance aux traits de Golum, les thuriféraires de la trilogie cinématographique seront donc peu dépaysés !

Si entre temps la maison de production et d'effets spéciaux de Peter Jackson (WETA DIGITAL) a vu son capital et ses compétences techniques décuplés, il reste à espérer que le bon sens de Peter Jackson ne se soit pas effrité après tant de travail et qu'ils réussissent à retranscrire à merveille une histoire aussi singulière que celle que nous propose J.R.R Tolkiens avec Bilbo le Hobbit. Il faudra nonobstant cela sagement patienter jusqu'au 12 décembre 2012, mais on peut imaginer que l'attente ne sera pas veine.